Articles

Fermer Star Wars en BD

Fermer Mike Oldfield

Fermer Jeux SW Vintage

Fermer Infos diverses

Quelques amis

forums SWU

animint

TubularNet

Star Wars Universe

Join 4Shared Now!

 

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 8 membres


Connectés :

( personne )
Les visiteurs

   visiteurs

   visiteur en ligne

Mike Oldfield - David Bedford
Mike Oldfield and friends
DAVID BEDFORD


David Bedford (ici sur une photo de la fin des années 90) est un personnage peu connu mais qui influença beaucoup la carrière et la musique de Mike Oldfield. C'est lui qui encouragea le jeune Mike à faire ses premiers pas en solo et à enregistrer ce qui deviendrait plus tard le carton planétaire Tubular Bells. Mais c'est en tant qu'orchestrateur et arrangeur qu'il fit la plus grande partie de sa carrière. Il travailla entre autre avec Elvis Costello, A-Ha, Frankie Goes To Hollywood, Madness.
Vers la fin des année 60, David Bedford était déjà un compositeur avant-gardiste. Il fit un détour par la musique rock un peu par accident. Il avait travaillé sur des arrangements musicaux pour des représentations théâtrales, ce qui l'avait mis en contact avec un groupe psychédélique connu sous le nom de Soft Machine. David Bedford réalisa les orchestrations pour le premier album solo de Kevin Ayers, Joy of a Toy, puis devint rapidement le claviériste de la bande à Ayers (photo de droite), aux côtés de Mike Oldfield, alors fort jeune et presque inconnu et du saxophoniste Lol Coxhill.
La collaboration entre Mike Oldfield et David Bedford fut prolifique et dépassa largement le cadre du “Whole World” . Deux ans passés ensemble au sein du groupe de Kevin Ayers permirent à Bedford de saisir le talent naissant de Mike Oldfield.
Bedford participa à Shooting at the Moon et a Whatevershebringswesing aux côtés de Mike. Mais ce sont ses albums solo qui marquent plus encore la collaboration entre les deux artistes. En 1971, Mike est producteur et ingénieur du son sur l'album Star Clusters, Nebulae & Places in Devon, puis un peu plus tard sur The Song of the White Horse. Suivit pour Mike le lourd projet Tubular Bells. Un peu plus tard, en 1974, on retrouve Mike et David sur l'album Star's End, sorte de symphonie contemporaine jouée par le Royal Philarmonic Orchestra avec Mike Oldfield à la guitare et à la basse, et David Bedford aux claviers. Deux mouvements, une musique d'approche un peu difficile pour ceux qui ont apprécié Tubular Bells, mais un grand moment musical dans lequel la guitare de Mike est presque omniprésente et parfaitement identifiable, bien qu'un peu “noyée” dans les instruments classiques. Mike est crédité de coproducteur de cet album avec David Bedford.
L'album The Rime of the Ancient Mariner, en 1975, est l'interprétation musicale d'un poème épique de Coleridge. L'idée de base était de créer une sorte d'opéra pour enfants inspiré par les illustrations de Gustave Doré, mais le projet évolua vers la version album proprement dite. Savant mélange d'instruments classiques et de synthétiseurs dans lequel se lit l'esprit avant-gardiste teinté de rock progressif, Rime est ce qu'on appellerait aujourd'hui un “concept album”. La musique, qui n'échappe pas cependant à un côté “pompeux” assez typique de l'époque, est ponctuée de citations de Coleridge récitée par l'acteur Robert Powell, et suit un thème récurent, une danse de Tielman Susato “La Mourisque”. La guitare de Mike Oldfield se retrouve avec bonheur tout au long de l'œuvre, particulièrement sur le superbe dernier morceau The Rio Grande. A cette même époque, David Bedford réalisa sa propre version de Tubular Bells, The Orchestral Tubular Bells, avec le Royal Philarmonic Orchestra et Mike à la guitare.
The Odyssey (1976) est une œuvre superbe, une nouvelle tentative pour fusionner les éléments de la musique classique et du rock progressif. Le titre fait bien entendu référence à l'œuvre d'Homère. Contrairement à Rime, Odyssey comprend peu d'instruments classiques, essentiellement les synthétiseurs de David, la guitare de Mike et quelques instruments à vent, ce qui donne à l'album un côté résolument “rock”. Mike nous livre une superbe partition de guitare sur les morceaux The Phaeatian Games et The Sirens. Extension logique de cet album, une version live fut jouée au Royal Albert Hall en janvier 1977 avec non seulement Mike Oldfield mais également une dizaine d'autres musiciens: parmi eux, Jon Lord, Mike Ratledge, Dave Stewart et même Vangelis.
Une autre collaboration notable entre Mike et David Bedford: l'album Instructions for Angels. La base de ce disque est un morceau de musique sacrée du XVème siècle écrit par un compositeur anonyme. Le thème musical médiéval fait l'objet de plusieurs variations orchestrales où se mêlent à nouveau instruments classiques et nappes de synthétiseurs, toutes inspirées par les vers du poète Kenneth Patchen. Le résultat est hypnotique, fascinant, parfois grandiose. La pochette, et c'est notable car celles des précédents albums de David Bedford manquaient un peu d'originalité, est elle aussi magnifique, aussi onirique que l'ensemble de la musique. Mike joue en duo avec David Bedford sur le morceau thème, David à l'orgue d'église et Mike à la guitare.
Vers 1973, David Bedford enregistra un curieux morceau intitulé Variation on a rythm of Mike Oldfield, sorte de concert pour bouteilles, pots de fleur, percussions diverses et aspirateur, (authentique !) sur une base rythmique tirée de Tubular Bells. Ce morceau sortit en album dans les années 90, complété par des démos.
Dans les années suivantes, on retrouve régulièrement le nom de David Bedford sur les albums de Mike Oldfield, soit comme arrangeur et conducteur de chœurs (Hergest Ridge, QE2) ou même comme percussionniste (Exposed).


Page lue 1440 fois


   

 
Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^