Articles

Fermer Star Wars en BD

Fermer Mike Oldfield

Fermer Jeux SW Vintage

Fermer Infos diverses

Quelques amis

forums SWU

animint

TubularNet

Star Wars Universe

Join 4Shared Now!

 

Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 8 membres


Connectés :

( personne )
Les visiteurs

   visiteurs

   visiteur en ligne

Ewok Adventure (Atari)

EA_eprom.jpg

Titre du jeu: Return of the Jedi: Ewok Adventure
Plateforme: Atari 2600 (prototype)
Date de sortie: - (créé en 1983)
Editeur: Parker Brothers

Jeu de la série:
vintage


Introduction:

En 2002, un collectionneur de jeux vidéo exhuma d'un tiroir un petit circuit imprimé bardé de puces et portant une inscription: “ATARI 2600 EWOK RLS 1”. Il s'agissait du prototype d'un jeu annoncé en 1983, mais jamais réalisé commercialement. En fait, c'était le cinquième jeu Star Wars produit par Parker Brothers, sur la base du Retour du Jedi. Le jeu était pleinement achevé, parfaitement jouable, et contrairement à ce qu'on pourrait penser, très réussi. Examinons avec vingt ans de retard ce qui aurait été un des meilleurs jeux Star Wars sur Atari…


Un gameplay ambitieux:

Le jeu est basé sur les scènes de bataille d'Endor, et mettent en scène des Ewoks. Pour une fois, ils ne sont pas présentés comme de gentils nounours en peluche mais comme de farouches guerriers à part entière, décidés à détruire la station de contrôle du bouclier de l'Etoile de la Mort. Le joueur incarne un ewok aux “commandes” d'un planeur. Le décor qui semble plat au premier abord, prend de la profondeur grâce à l'ombre du planeur en question qui permet d'en évaluer l'altitude et la position. Le jeu se déroule sur deux plans: un scrolling vertical qui correspond à “avancer” et un passage d'écran à écran sur la droite et la gauche, une flèche permettant de se repérer par rapport à la station cible.

EwoksEwoksEwoks

Les contrôles sont assez inhabituels et demande une certaine habitude: bas permet de faire descendre le planeur, et haut de le faire remonter en prenant de la vitesse, alors que droite et gauche permettent de le faire tourner. Là où cela devient un peu désarmant, c'est que les commandes ne s'inversent pas lorsque le planeur change de direction. L'effet de glisse est stupéfiant, et le planeur peut soudain prendre de la vitesse et se retrouver loin de son objectif ! Attention de ne pas trop descendre au risque de heurter un AT-ST ! Une fois ces contrôles pris en main, le décor offre de l'aide: tas de cailloux pour faire le plein de munitions, et sortes de tourbillons verts qui aident à reprendre de l'altitude. Ne nous soucions pas des arbres, ils ne nous gênent pas. Par contre, les troupes impériales sont là pour nous empoisonner la vie: AT-ST, speeder-bikes et scout troopers vont et viennent, ainsi que quelques ewoks. En lançant des cailloux (en nombre limité indiqué en bas à droite de l'écran), il est possible de détruire les impériaux. Mais le plus intéressant est de prendre le contrôle de leurs engins en descendant juste au-dessus de ceux-ci. Comme dans le film, l'ewok peut utiliser soit un speeder bike soit carrément un AT-ST pour aller tirer sur la station de contrôle. Mais attention, comme dans le film, les ewoks ne sont pas de bons pilotes pour ces engins, et les réactions de ceux-ci deviennent assez aléatoires.

Au fur et à mesure du jeu, les difficultés augmentent: les impériaux, plus nombreux, plus mobiles et rapides, se mettent à tirer, et le planeur devient de plus en plus difficile à contrôler.


Technique impeccable:

S'agissant d'un prototype, peut-être l'écran de présentation manque-t-il. Le jeu commence directement. Reconnaissons-le, les graphismes sont vraiment réussis. Beaucoup de vert et de marron, comme il faut s'attendre à en trouver sur Endor, des ewoks bruns et des véhicules impériaux gris et noirs.

EwoksEwoksEwoks

Les engins sont immédiatement reconnaissables, et seul le planeur, au début, laisse un peu perplexe tant il ressemble à un TIE interceptor volant n'importe comment. L'effet d'ombre sous le planeur est parfaitement rendu, bien précis et permet de contrôler au mieux l'altitude et la position. Les commandes répondent bien dès qu'on s'est habitué à leurs fonctions. Mention spéciale pour l'explosion du poste de contrôle qui prend des allures de fin du monde !

Bref, un bon jeu techniquement réussi qui, s'il était sorti, se serait hissé aux sommets à côté d'un Empire Strikes Back. Le seul point vraiment négatif est le manque total de musique. Les effets sonores sont agréables et assez variés mais il manque un brin de musique pour ajouter la touche finale. Nul ne sait s'il était prévu d'en ajouter dans la version finale.


Conclusion:

Bien entendu, inutile de chercher à acquérir la cartouche de ce jeu. Seules des versions émulées sont disponibles. Ce jeu aurait pu, aurait dû être réalisé tant il est bon. Même si l'on n'aime pas particulièrement les ewoks, dont il est de bon ton de se moquer un peu, ce jeu réussit à les mettre en scène d'une bien belle manière, leur donnant enfin une large part de l'action. C'est un peu une réhabilitation des peluches !


smile Points positifs:

+ Graphisme
+ Technique impeccable
+ Style impeccable
+ Durée de vie

mad Points négatifs:

+ Pas de musique
+ Pas d'exploitation commerciale.

Score final: 90%



Page lue 563 fois


   

 
Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


 
W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^